Épargne et assurance-vie

La France est l’un des pays avec le plus haut taux d’épargne en Europe, n’étant dépassée que par l’Allemagne, les Pays-Bas ainsi que la Suède pour ce qui est du pourcentage de revenu brut mis de côté par les ménages chaque année.

Retour sur les principes fondamentaux de l’épargne et présentation de l’assurance-vie, produit d’épargne préféré des Français, pour vous permettre de mieux appréhender votre parcours d'épargnant.

L’épargne

Principes fondamentaux

Fondamentalement, l'épargne représente la partie du revenu disponible d’un ménage n’ayant pas été immédiatement consommée.

Généralement associé à un acte volontaire, on peut épargner pour plusieurs raisons : se constituer une épargne de “précaution” en cas de risques potentiels et contre les aléas de la vie (chômage, maladie, accident...), créer un patrimoine afin d’avoir un complément de revenus ou encore pour transmettre un capital à ses descendants.

Toutefois, bien que la stratégie d’épargne puisse varier d’un individu à l’autre, selon ses besoins et objectifs, il y a certains principes fondamentaux dont il est préférable d'avoir conscience lors de la construction de son portefeuille d’épargnant. On pense notamment à la variation du risque à prendre, ou encore à l’importance de se constituer un portefeuille diversifié.

L’Assurance-vie

Comment parler d’épargne sans mentionner le produit d’épargne préféré des Français : l’Assurance-vie. Cette inclination vers l’Assurance-vie est aisément justifiée, car rémunérant davantage qu’un livret A mais aussi en raison des avantages fiscaux et grâce à la liquidité qu’elle propose.

Les principes de l’Assurance-vie

L'Assurance-vie est avant tout un produit d’épargne proposant une variété de supports d’investissement pour des placements diversifiés afin, entre autres, de faire fructifier son capital. Ce dernier n’est d’ailleurs pas bloqué, et il vous est donc possible de réaliser des versements ou des retraits dès que vous le souhaitez.

Autre avantage : l'absence de plafond vis-à-vis du nombre de contrats d’assurance-vie. En d’autres termes, il vous est tout à fait possible de souscrire à plusieurs d'entre elles, sans obligation d’une durée de vie prédéfinie dans le contrat.

D’autre part, grâce à la loi Pacte de 2019, si vous souhaitez transférer votre assurance-vie tout en restant chez le même assureur, il vous suffira simplement de changer de contrat et vous conserverez l'antériorité fiscale de celui-ci, ce qui est fort profitable lorsque l’on désire transférer un contrat ayant moins de 8 ans. Nous verrons un peu plus tard pourquoi.

Enfin, il est important d’avoir conscience des différents types de gestion d’un contrat. Nous en détaillerons deux : la gestion libre et la gestion pilotée.

A. La gestion libre

Choisir d’être en gestion libre signifie que l’épargnant peut investir librement sur tous types de supports (fonds euro ou unités de compte) ainsi que dans la proportion qu’il préfère. Il est également maître de ses arbitrages, que ces derniers soient effectués ponctuellement ou automatiquement. Ce mode de gestion s'adresse généralement davantage aux investisseurs avertis et autonomes, qui sont conscients du risque de perte en capital qu’il existe sur les investissements en unités de compte.

B. La gestion pilotée

Diamétralement opposée à celle évoquée plus haut, avoir recours à une gestion pilotée signifie que l’épargnant confie le soin d’effectuer les arbitrages à des experts, qui vont donc déterminer une allocation d’actifs, et établir le profil de risque de l’épargnant. Cette allocation est par la suite transmise à l’assureur-vie afin que celui-ci effectue les investissements recommandés.

Opter pour une gestion pilotée est donc une option plus simple et moins chronophage qui vous permet en outre d’être accompagné par des experts et de bénéficier d’un pilotage automatique.

Types de supports d’investissement

Rapidement évoqués précédemment, il existe donc deux types de supports d’investissement, c'est-à-dire de “compartiments” où l’on peut placer son argent en assurance-vie.

Les fonds euros, d’une part, qui ont l’avantage de sécuriser votre capital, ainsi que de vous permettre de recevoir des intérêts annuels sur les sommes placées. Cependant, il s’agit d’une solution peu transparente, dont les rendements sont peu intéressants, car ne dépassant généralement pas les 2%, d’autant plus que la performance de ces fonds est à la baisse depuis plusieurs années. Ainsi cela résulte généralement en une perte de pouvoir d’achat pour l’épargnant.

D’autre part, il y a les unités de compte, qui regroupent en réalité tous les supports d’investissement n’étant pas des fonds en euros. La grande différence avec ces derniers est le risque de perte en capital qu’ils présentent. Toutefois, ils permettent des gains potentiels plus intéressants, ce qui permet donc de relativiser le risque existant. De plus, celui-ci dépendra grandement de la composition du portefeuille d’investissement. Les obligations sont des unités de compte faiblement risquées, et au contraire, un fonds d’investissement investi dans son entièreté en actions l'est nettement plus. Il est donc fortement recommandé de se constituer un portefeuille équilibré, étant aussi aligné que possible avec ses besoins, et c’est pourquoi il est généralement préconisé d’opter pour une gestion pilotée avec profilage de l’épargnant.

Fiscalité

L’avantage qu’on expose le plus souvent lorsque l’on parle d’Assurance-vie est indubitablement sa fiscalité.

Tout d’abord car l’on bénéficie d’une exonération d’impôts sur les revenus générés au sein du contrat (plus-values, intérêts…). Ainsi, ces derniers ne seront imposés que lors d’un retrait.

Outre cela, le taux d’imposition lors du retrait dépendra de l’ancienneté du contrat. Ainsi, dans le cas du retrait d’un contrat ayant moins de 8 ans, les versements sont soumis au prélèvement forfaitaire unitaire (PFU), dont le taux global s’élève à 30%. Et pour un contrat datant de plus de 8 ans, les intérêts font l’objet d’un abattement annuel : 4 600 € pour une personne seule, 9 200 € pour un couple marié ou pacsé.

Les limites de l’épargne actuelle

En France on note malheureusement une faible évolution de l’épargne, et ce, depuis de nombreuses années. Elle est majoritairement construite sur des obligations d’État (fonds euros et certains livrets) dont les taux connaissent une forte diminution, allant parfois jusqu’à devenir négatifs.

Ainsi, plus de la moitié de l’épargne des Français est en fait moins rémunérée que l’inflation. Cela revient à dire qu’en épargnant la majorité des Français s'appauvrissent.

Outre cela, l’épargne en France souffre d’une trop faible transparence. Ainsi certaines banques vont ajouter des couches de frais cachés et font preuve d’un manque d’éthique en proposant des placements ayant un impact environnemental désastreux.

Ainsi, Oxfam France a révélé qu’en “2018, les émissions de gaz à effet de serre issues des activités de financement et d’investissement des quatre principales banques françaises dans le secteur des énergies fossiles ont atteint plus de 2 milliards de tonnes d’équivalent CO2, soit 4,5 fois les émissions de la France cette même année.”

L’approche de Goodvest

Chez Goodvest, nous proposons une solution d’épargne responsable en gestion pilotée. Nous avons choisi l’assurance-vie, pour les avantages qu’elle concède en termes de liquidité et de fiscalité, comme nous l’avons vu un peu plus haut.

Mais notre différenciation réside surtout dans notre approche.

En effet, il est pour nous essentiel qu'un épargnant puisse investir en accord avec ses valeurs et c’est pourquoi nous proposons à ces derniers 6 thèmes différents, qui tournent autour du développement durable, comme la transition écologique ou les pays émergents. Les fonds dans lesquels est placée votre épargne sont bien entendu labellisés ISR ou Greenfin, avec des entreprises sélectionnées méticuleusement pour leur respect des critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG). Au demeurant, la transparence que nous offrons s’étend à l’empreinte carbone desdits fonds ainsi qu’à leur composition.

Nous souhaitons façonner l’épargne de demain, qui est pour nous responsable, transparente et accessible.

Ensemble, changeons l’épargne

Pré-inscrivez vous et obtenez un accès anticipé ainsi que de nombreuses récompenses.

Goodvest est en développement et c'est un moyen d'accélérer le lancement.